samedi 22 août 2009

Mon voisin


Quand on dit qu'on est cernés parfois...

Nous avons des voisins très sympa comme les M&M's, d'autres pas chiants comme Kiki, des futurs voisins très serviables... et des emmerdeurs.
Vous savez ces voisins qui tondent le dimanche après-midi, qui débroussaillent entre midi et deux ou font tourner leur bétonneuse jusqu'à 23 heures ? Vous voyez ce que je veux dire ?
C'est JB et Pamela.

En plus d'être "pas cool", ils ont un goût de chiottes. Leur maison est rose et bleu... un bleu Carrouf. La classe quoi !





Quand ils ont acheté cette maison, elle était habitée par un ermite, qui vivait tout nu, sans eau et sans électricité. Ceci dit, il n'était pas pénible. On ne l'entendait jamais. Quelquefois on l'apercevait qui prenait sa douche, sur sa terrasse, à l'eau de pluie. C'est tout. Il ne tondait jamais. Tant et si bien que son jardin était devenu un buisson de ronces et de mauvaises herbes.
Nos voisins actuels ont tout débroussaillé. Et ça a pris du temps... beaucoup de temps. Et une débroussailleuse... c'est bruyant.

Et ils ont fait brûler tous leurs déchets verts aussi... parce qu'ils ne doivent pas savoir que les déchetteries ça existe.

Rapidement, ça a dégénéré. Nous avons commencé par déposer dans leur boîte aux lettres l'arrêté municipal qui rappelle la réglementation en matière de bruit et les horaires pendant lesquels on est autorisés à utiliser les tondeuses. Ils ne doivent pas savoir lire.

Ensuite, on leur a dit de vive voix.
Leur seule réponse : "Nous ne sommes pas en lotissement", sous-entendant que du coup, les voisins on s'en tape ! JB se défend systématiquement en nous rappelant qu'il travaille 6 jours sur 7, le pôvre ! Et que du coup, il ne peut tondre que le soir ou le dimanche. Et puis, il nous dit que c'est quand même plus agréable de voir de chez nous un joli parc et une jolie maison... qu'il commence par la repeindre alors sa maison ! Et puis qu'il déménage aussi comme ça, ça sera encore plus agréable.

Ensuite, nous avons appelé les gendarmes. Une fois. Deux fois.
Sans résultat puisque les gendarmes qui sont venus nous ont dit qu'ils ne pouvaient rien faire. Je pensais qu'ils auraient pu lui mettre une amende au moins. Ben non. Éventuellement, ils pourraient intervenir s'il y a coups et blessures. Cool ! On est rassurés. Ceci dit, ça pourrait arriver rapidement. Les insultes fusent régulièrement. Les gestes "tendres", les menaces...

J'ai fini par y aller... avec les enfants parce que vues les menaces qu'il nous proférait, j'avais quand même un peu peur de m'en prendre une. J'ai essayé de discuter mais en vain : il travaille 6 jours sur 7. Il n'a pas le temps de s'occuper de son jardin la semaine. C'est pour ça qu'il le fait le week-end. Et puis, c'est un mauvais moment à passer. Quand tout sera propre, ce sera fini. Mais bien sûr !

Ils ont fait un agrandissement. Je leur ai demandé s'ils allaient repeindre (sous entendant vous allez repeindre toute la maison + l'extension d'une jolie couleur). Ils m'ont répondu que par chance, ils ont trouvé le même rose que la maison et les mêmes boiseries bleues que celles des fenêtres. Ils vont donc pouvoir repeindre l'extension de la même couleur. Parce que quand ils ont vu cette maison rose et bleue, ils ont tout de suite un coup de coeur. Ah ??!?

Maintenant, ils ont une piscine et un spa. On est très contents pour eux. Par contre, quand ils lancent le programme "bulles", un moteur se met en route. Il est caché dans un local ouvert, la porte donnant chez nous. Du coup, ça fait caisse de résonance et on a l'impression qu'il tond même quand il trempe dans ses bulles.

L'Homme a mis les mains en porte-voix pour se faire entendre et leur a demandé s'ils pouvaient fermer leur local. Et il a dit s'il vous plaît. JB a répondu qu'il attendait une porte d'ici quelques jours. L'Homme a rétorqué que peut-être il pourrait mettre un panneau de bois ou je ne sais quoi en attendant d'avoir sa porte. Et là, JB a répondu : "non, j'ai pas envie". Et il a dit "Et tiens !" et il a augmenté les bulles.

Et là je me suis dis que jamais ça ne cessera. Jamais on ne sera tranquille. Voire même, ça finira mal.

Quelques minutes plus tard, JB a appelé sur mon portable pour parler à l'Homme. Il nous a précisé qu'il avait 4000 m² de terrain, qu'il était donc en zone verte et que donc la réglementation ne s'appliquait pas à lui. Ah ? Le rapport avec les bulles ? J'ai entendu des insultes et ils ont raccroché. Voilà. La guerre a repris.

Le lendemain, JB rappelle sur mon portable.
Il me dit qu'il reste zen pour me préserver moi et les enfants parce qu'en temps normal, il n' a pas l'habitude de s'écraser.
Il n'a pas apprécié les insultes de l'Homme envers lui et sa chérie. Il ne comprend pas pourquoi l'Homme l'a traitée de "grosse toune". Je n'ai pas jugé utile de lui préciser qu'il l'avait traitée de "grosse pouf" et non pas de "grosse toune".
Ce que nous ne savions pas, c'est qu'après qu'ils aient raccroché, il est sorti sur sa terrasse et nous a hurlé des insultes. Il devait être ridicule. Nous n'avons absolument rien entendu. Je regrette de ne pas avoir filmé la scène du mec tout seul sur sa terrasse qui insulte les arbres.

Il ne comprend pas pourquoi autant de haine envers lui. Il ne comprend pas pourquoi l'Homme s'acharne. Et il ne comprend pas non plus que si des mecs pondent des réglementations, c'est pour qu'elles soient respectées.

Il m'a dit une fois de plus qu'il travaillait beaucoup, qu'il avait besoin de temps en temps de s'accorder un petit quart d'heure de détente dans son spa. Nous non. On rentre du boulot. Il fait 40° à l'ombre, et si on veut profiter de notre piscine, on doit le faire avec le bruit de son moteur à bulles. Et puis il a trimé pour avoir ce qu'il a aujourd'hui : sa maison, sa piscine. Il veut pouvoir en profiter maintenant. Qu'est-ce qu'il croit ? Qu'on nous l'a donnée à nous notre maison ??

Et puis lui, il a 4000 m² de terrain. Il est donc en zone verte. N'importe quoi ! La réglementation est la même pour tout le monde... et s'il était réellement en zone verte, et bien il vivrait dans un arbre... parce que zone verte, il me semble que ça veut dire non constructible.

Et puis nous aussi ne sommes pas irréprochables. (Ça, j'en suis convaincue.) Il entend notre chien aboyer. Notre chat va leur rendre visite alors qu'il est allergique. Et puis les enfants, quand ils jouent dans la piscine, ils font du bruit. Et lui, il n'a jamais rien dit. Il est cool en fait lui.

Et notre remorque qu'on laisse face à sa terrasse. OK, elle ne fait pas de bruit mais c'est une "nuisance esthétique". Moi je m'en fous, je ne la vois pas de ma terrasse.

Il me dit aussi : "Votre mari, il fait beaucoup de sport." Je lui ai demandé comment il le savait. Il me répond d'abord qu'il trouve qu'il est plutôt bien foutu pour sa quarantaine (léche-c... !). Il rajoute aussi, sur un ton mystérieux que quand on veut savoir des choses, il suffit de chercher un peu... Trop fort ! En fait, tu tapes le nom de l'Homme dans Google et tu obtiens tous ses exploits sportifs. Tu trouves aussi la société qu'il est en train de créer et aussi la société qui l'emploie...
J'ai essayé de taper dans Google le nom de mon cher voisin (à défaut de le taper tout court), rien ! C'est comme s'il n'existait pas.

Je lui ai dit que tout ces problèmes de voisinage commençaient à me peser et que la solution allait être radicale : nous allons construire un beau mur, bien haut et bien épais. Comme ça, nous ne nous verrons plus. Et nous l'entendrons plus (moins). Là, il a tiqué. Il faut dire qu'un mur lui couperait la vue (et nous, nous empêcherait de voir sa belle maison rose... mais ça, c'est moins grave). Et puis une piscine à débordement qui déborde sur un mur... c'est moins classe.

J'ai peut-être touché un point sensible avec mon mur.

Du coup, il me dit que si l'Homme accepte de s'excuser, il s'excusera aussi.

Ah ?

Il me reste à trouver un médiateur (à défaut d'un arbitre) parce que je ne crois pas à la réconciliation entre eux sans coups et blessures.

En attendant le mur... nous avons bien planté des bambous... mais pour l'instant, ils végètent.

10 commentaires:

Philémon a dit…

Compliqué, les relations de voisinage. Moi, ça se passe sur ma tête, mais c'est pas mieux. Et en Bretagne, mon voisin a un pré de 5 ha, donc le labourage, moisson, travail se fait indifféremment le dimanche ou la semaine.
Mais j'ai une capacité d'absorption des nuisances très élevée, et avec l'âge, j'arrête de me battre contre les moulins à vent.
Je trouve le coup du mur très bien. A partir du moment où le dialogue est rompu, autant ne compter que sur soi. Bon courage ;0)

Bouh a dit…

Ca doit etre épuisant une telle situation !! courage...
Tu peux également parler au médiateur de ta mairie.

Anonyme a dit…

La maison est pas mal! (J'suis connaisseur, quoique pas collectionneur, j'm'appelle pas P Cardin! )
Le voisin peut pas être tout à fait mauvais!!!

Hélène a dit…

C'est la folie je trouve ton histoire ! On a eu quelques trucs mini similaires mais alors mini par rapport à toi ! Dingue !
Tu ne peux pas ... en parler à de plus hautes autorités ? Mairie ? Assoc' ?

snounou a dit…

Le mur, c'est bien trouvé.
Encore faut-il passer par la mairie pour y déposer une autorisation de travaux.

cryzal a dit…

Bonjour
À partir de Mercredi le 2 septembre je deviendrai un blog privé si cela te tente de me suivre envoi moi ton émail à Cryzal9@yahoo.ca

Au plaisir xx

Miss Rainette a dit…

La maison est à chier, et le voisin et sa pouf : pareil. je confirme, j'ai vu de mes yeux vus pendant qu'ils détruisait la piscine, lui au marteau piqueur, elle en pestactrice juchée sur le tracteur en plein cagnard....

Si tu veux, je t'envoie mon beauf' qui est plutôt partisan du pain dans la tronche d'abord et on discute ensuite quand ça dépasse les bornes. C'est très efficace.Et que veux tu, il y a des abrutis qui ne comprennent que ce langage....

Addline* a dit…

Aie ouille... pas cool les relations de voisinage ! Et au final, j'suis en lotissement, et je pense être moins emmerdée que toi !
Je te souhaite beaucoup de courage parce que comme l'a dit Bouh, ça doit être épuisant de vivre ça !

Pour le mur, c'est clair que si ça le calme, continue à menacer avec ça, mais au final, t'as vraiment droit de monter un mur ? vérifie bien avant !

Et ton blog, il ne l'a pas trouvé sur google ? :P

Anonyme a dit…

i definitely adore all your writing kind, very interesting,
don't give up and keep writing seeing that it simply just very well worth to read it.
excited to find out much more of your own writing, have a pleasant day!

Anonyme a dit…

slt, j'espère juste que ton voisin ne va pas tombé dessus, sinon moi aussi j'ai quelques souci avec mon voisin i a fat des menaces de mort à mon père pour un plan d'eau, et il a construi sa maison il y a 10 ans et elle n'apparait toujours ps sur le cadastre je le soupçonne de ne pas payer d'impot por cette maison puique que les impots se base sur le cadastre, alors que pour la succession de mon père la délimitation de la maison plus un peu de terrain autour est bien délimité du reste de l'exploitation et celane fais que deux ans.