dimanche 29 juin 2008

Livres de cuisine

SUPER !!!!

Voilà, ça y est.
J'ai les livres de cuisine que je voulais.

Ceux là :


Ce sont les livres de Pascale Weeks, alias Scally.
Son blog "C'est moi qui l'ai fait !" est génial. Ses bouquins aussi.
C'est une cuisine simple. Les explications sont parfaites. Les illustrations très jolies.
Des livres sans prétention mais qu'il est utile d'avoir dans sa cuisine.

J'ai aussi le livre de Thierry Marx "Easy Marx".



Comme son nom l'indique, ce sont des recettes faciles... mais présentées à la façon Thierry Marx. C'est à dire très moderne.


Il rêvait de devenir boulanger. Il est entré chez les compagnons du devoir en 1978. Il obtient les CAP de pâtissier, chocolatier et glacier.
Il est ensuite commis chez Ledoyen, Taillevent et Robuchon.
Vite remarqué dans sa brigade, il devient chez cuisinier du Regency hôtel de Sydney.
Puis 1ère étoile au Michelin au Roc en Val de Tours, aventure au Cheval blanc de Nîmes.
Puis à Singapour, Hong Kong, Tokyo..

Aujourd'hui, il est chef au relais et château Cordeillan-Bages à Pauillac depuis 1994. Je rêve d'aller y déjeuner...

Première étoile au Michelin en 1996, une deuxième en 2000. Espoir pour une troisième depuis 2004.
En 2006, il est élu par le Gault et Millau chef de l'année.

C'est aussi un adepte de la cuisine moléculaire.

Et malgré tout ça, malgré toutes ses apparitions à la télévision, malgré tous ses voyages au quatre coins du monde, malgré sa notoriété, il est resté très abordable. J'ai eu l'occasion de le rencontrer. Ce fut assez bref, mais assez impressionnant pour moi.
Et voici le souvenir que j'ai de cette entrevue...



Je suis très fière !

samedi 28 juin 2008

24 heures du Mans en Rollers

L'Homme est parti ce soir pour les 24 heures du Mans en rollers.


C'est quoi me direz vous ?
Ce sont 15 000 patineurs venus de toute l'Europe, en solo, en duo ou en équipe, qui vont se lancer pendant 24 heures sur le circuit des 24 heures du Mans.

Et ça donne ça :


Bonne chance à la "rolling blue band" !

mardi 24 juin 2008

Les rapaces


Je vous avais parlé de ma cliente .

Aujourd'hui, j'ai appris qu'elle est décédée dimanche.

J'ai vu aujourd'hui trois rapaces qui se pressaient autour de moi pour savoir ce que leur avait laissé la vieille dame.
Je n'ai pas à leur répondre.
Mais je sais moi que ceux là n'auront rien.
Je sais qui sont ceux qu'elle a voulu privilégier.
Et ceux que j'ai vus aujourd'hui n'en font pas partie.

J'aurais aimé leur dire : "vous ne vous occupiez pas d'elle. Elle ne sortait plus de son appartement et vous, vous ne veniez jamais la voir. Vous vous réveillez maintenant qu'elle n'est plus là. Et bien, elle a fait en sorte que vous n'ayez rien. Tout reviendra à ceux qui se sont inquiétés pour elle."

J'espère que là où elle est, elle vous regarde et elle jubile. J'espère qu'elle rit déjà à l'idée de la déception qui vous attend... vous qui l'avez tellement déçue !


lundi 23 juin 2008

Et bien dansez maintenant...

Gala annuel pour la fête de la musique.

La Brindille et moi même avons le plaisir et l'honneur de vous présenter nos 3 danses.
Beaucoup de trac (enfin en ce qui me concerne), quelques 40°C sur scène et donc quelques litres d'eau ingurgités, mais beaucoup beaucoup de plaisir... et c'est le principal.

Quelques extraits et quelques photos...

La Brindille a fait la surfeuse...


video


Ma brindille, elle est au milieu. Vous la reconnaitrez facilement, c'est la plus belle !
Je suis toujours épatée parce qu'elle n'a pas le trac comme moi. Par contre, quand elle est concentrée, elle ne sourit pas beaucoup... tout comme moi.

Ça, c'est moi, sur un Charleston extrait de la comédie musicale "Cabaret", avec Liza Minelli.
J'ai adoré dansé cette danse très populaire aux États-Unis dans les années 1920.


video

Je suis en bleu (mais sur la vidéo, on dirait du vert !) à droite de la vidéo. Et je trouve que pour mon âge, je lève encore pas mal la jambe ;-)




video

Je suis au milieu dans la première partie et à droite dans la seconde.
La musique, c'est Vérone, extrait de la comédie musicale "Roméo et Juliette".
J'aurais aimé une danse plus dynamique... comme celles interprétées par les jeunes adultes (moi, je fais partie des vieilles).
Je ne sais pas si j'aurais pu suivre, mais en tout cas, ça m'aurait plu.

C'est mon Minimoy qui nous a filmées et je le remercie parce que la danse, ce n'est pas sa tasse de thé mais il est venu quand même. Contrairement à l'homme, qui lui, s'est contenté des vidéos !


jeudi 19 juin 2008

Les Epicuriales

Déjeuner aux Epicuriales. Un moment bien sympathique.


Pour ceux qui ne connaissent pas, les Epicuriales, c'est un regroupement d'une vingtaine de restaurants, dans le centre ville de Bordeaux : des restaurants locaux mais aussi des restaurants de divers pays.
C'est un concept à la mode, le street food.

Le service est souvent long, les prix sont assez élevés, mais c'est tellement sympathique de déjeuner comme ça, sous les arbres. Et on a l'embarras du choix quant à la cuisine.

Nous nous sommes arrêtés à "L'épicurien". C'est un restaurant bordelais. (Je sais, ce n'est pas très exotique comme choix !)


Certains ont choisi la salade gourmande

D'autres une viande grillée,


Moi, j'ai opté pour la salade Basquaise. Délicieuse.


Et j'ai terminé par des profiteroles. Les choux étaient un tout petit peu sec mais la crème chantilly et la glace étaient délicieux.

mercredi 18 juin 2008

Le petit rat et le chat


La fée Clochette et Fifi.

lundi 16 juin 2008

Le petit poisson à la maison

Le petit poisson a passé le week-end avec nous.
Un pur bonheur !
Il n'a que trois ans et demi mais il a de la suite dans les idées.
Il fait des phrases très complètes pour exprimer ses pensées et il emploie souvent des mots assez surprenant pour son âge (C'est peut-être parce qu'il a une maman prof de français !) . Des mots comme "violemment", "pourtant". Il ne dit pas papa et maman mais "mes parents".

Voici quelques anecdotes du week-end qui nous ont bien amusées :

Quand je lui dis qu'il a bu assez de coca, il me répond "maman, elle m'en donne beaucoup du coca.".
Je lui dis alors que je vais demander à sa maman.
Et lui, "mais non, c'est pas vrai".

Et le soir, quand je vais lui dire bonne nuit. Je lui dis que je vais éteindre la lumière et qu'il va faire un gros dodo avec sa cousine La Brindille., il me dit :
"La Brindille, elle a dit que quand tatie aura fermé la porte et ben on va jouer à la Nintendo DS".
La, ma fille se défend "non, c'est pas vrai, j'ai pas dit ça !" mais elle sort quand même la DS de sous la couverture...
Et le petit poisson "mais si tu l'as dit !".

La Brindille s'est un peu offusquée. Il ne l'a pas dit pour cafter. Non, c'était dit naïvement !

Et à table, tonton demande au petit poisson de manger correctement, en haussant un tout petit peu le ton.
Et là, il répond : "c'est pour faire comme un tractopelle avec ma fourchette !".
Essayez de rester sérieux après ça.

Sa maman, m'a offert les deux tomes de "Oui, Chef :" de Cyril Lignac.
J'ai testé ma première recette, les tartelettes fondantes au chocolat.
Délicieux.



J'en avais fait aussi à la framboise, pour l'Homme.


Et ce qu'il préfère le petit poisson dans les tartelettes au chocolat... c'est le chocolat.




Remarque, Tonton, lui aussi il laisse la croûte.


Et pour la fête des pères, j'ai acheté des bonbons.



Et voilà le bateau en bonbons après un ouragan !


Et un clown en bonbons pour le petit poisson.


dimanche 15 juin 2008

August Rush


Un film comme je les aime...
Une belle histoire d'amour en musique...




Un film de Kristen Sheridan.

Le résumé : August Rush a grandi dans un orphelinat, mais malgré tout, il est persuadé que ses parents n'ont jamais voulu l'abandonner.




Le jour où il découvre son talent inné pour la musique, August y voit aussi le moyen de retrouver son père et sa mère :




il est sûr que s'ils entendent la symphonie qu'il a composée pour eux, ils sauront le reconnaître au travers de la musique.




August Rush, c'est Freddie Highmore. On l'a déjà vu dans "Charlie et la Chocolaterie" et dans "Arthur et Les Minimoys", dans "Deux frères" et dans "Neverland".
Il a à peine 16 ans et déjà il a collaboré avec Jean-Jacques Annaud, avec Tim Burton et Luc Besson. Il a joué avec Kate Winslet, et avec Johnny Depp dans 2 films.

Il joue extrêmement bien. Il est attachant, touchant.

Sa maman dans le film, Keri Russel est très belle, quant au papa, Jonathan Rhys-Meyer, jugez par vous même.



Avant de jouer le rôle d'un prodige de la musique dans "August Rush", Freddie Highmore avait déjà quelques notions musicales car il prend des cours de clarinette et sait donc lire une partition.
Par contre, jouer le chef d'orchestre, ce fut une première pour lui.



Keri Russel, elle, a dû apprendre le violoncelle pendant 12 semaines avant de tourner.




Les critiques ne sont pas terribles : j'ai lu que c'était une histoire fantaisiste, pleine d'invraisemblances, mélodramatique, que le film est trop lent, trop long, qu'on fait après ce film une indigestion de barbe à papa, que c'est trop naïf, trop sirupeux, trop gnangnan...

Ben moi, je m'en fous.
Freddie Highmore joue tellement bien que j'y ai cru à son conte de fée.
C'est un film plein de charme, de tendresse et d'amour.
Et tous ceux qui trouvent que c'est trop cul-cul ont probablement perdu de leur âme d'enfant.
Ca fait du bien de rêver un peu...

Un peu de douceur dans ce monde de brutes, merde !!



Comme vous avez été gentils... voilà la bande annonce du film.

Plus d'infos sur ce film

Et aussi un extrait...

samedi 14 juin 2008

On n'a pas un métier facile !


On ne doit pas vivre dans le même monde.
Il nous parle de sa vie privée, il veux certainement qu'on se sente plus proche de lui. En fait, il a creusé l'écart entre lui et les pauvres salariés qui travaillent pour lui pour 1000 euros à tout casser et à qui on refuse 40 pauvre euros d'augmentation.

Il a superbe appartement au bord de Garonne parce qu'il avait "besoin de voir une étendue d'eau en se levant le matin". Il a des chevaux, il a des tableaux... Mais il n'a pas de bateau. Le pôvre !

Je ne pense pas que ce portrait ait été fait dans une mauvaise intention. Et puis il a l'air plutôt sympathique notre Directeur Général. Mais on a un peu l'impression que s'il n'a pas de bateau, il dirige une galère et c'est nous qui ramons pour lui. Et si on essaie de dire quelque chose, il nous répond "Vos gueules les mouettes !".

Et oui, on rame pour réaliser nos objectifs ou du moins s'en approcher quand ils sont irréalisables.
Et pour cela, il faut recevoir des clients et aussi des personnes qui ne sont pas encore clientes. Ce sont des prospects.
Et j'ai reçu un couple de prospects pour un prêt immobilier.
J'avais déjà constaté que les asiatiques étaient une catégorie de clients à part.
C'est confirmé !
Elle plisse ses yeux bridés, elle parle, elle réfléchit, elle marmonne...
Et elle réfléchit encore.
Elle réfléchit beaucoup en fait. Je me demande même si elle ne fait pas semblant de réfléchir pour ne pas dire qu'elle ne comprend rien de ce que je lui explique.
Lui, par contre, doit être muet.
Elle lui demande "qu'en penses-tu ?"
Il répond, "moi je ne pense pas !".
Ah non, il n'est pas muet.
Par contre, il ne pense pas.

Elle me dit :
"Je peux avoir une simulation de prêts sans le prêt patronal ? et une autre sans le prêt C.E.L. (compte épargne logement) ? et une autre sans aucun des deux ? et une autre avec les deux ? Et finalement si j'augmentais mon apport personnel ?"

Il faut savoir qu'il y a 5 prêts et aucun n'a la même durée. Et que faire des lissages pour que M. et Mlle l'asiat. aient toujours la même échéance pendant toute la durée, soit 25 ans pour eux, c'est une véritable machine à gaz avec notre logiciel pourri.

J'ai passé 2 heures face à ces deux cloches, à trimer comme une tarée, sans m'énerver, alors que l'idée de leur balancer l'agrafeuse dans la tronche m'a effleuré l'esprit à plusieurs reprises.
Voilà que cette petite pimbêche me sort : "je n'ai pas très envie de payer les frais de dossier"
Et ben tu sais quoi ?? Et bien je n'ai pas envie de t'avoir comme cliente !!
Ça va être le genre de chieuse qui va m'appeler tous les jours pour contester tout et n'importe quoi.
"Ma carte bancaire, je n'ai pas très envie de la payer".
"Et les agios non plus".
"Et les virements, je voudrais que vous me les fassiez gratuitement..."

Et mon agrafeuse dans la gueule, tu la veux pas ????

Et il y a les clients agressifs aussi.
Et quand j'essaie de rendre service à une cliente avec qui je m'entendais plutôt bien jusque là et qu'elle le prend très mal et vient m'incendier en direct live dans mon bureau.
Quand j'essaie de lui éviter des frais et qu'elle me dit de ne plus le faire.
Et quand j'arrête de le faire, elle se prend des frais. Et elle vient gueuler parce qu'elle ne veut pas de frais. Bon, il faudrait savoir !
Et elle vient, méprisante avec ce qui lui sert de mec qui lui veut m'apprendre mon métier.
Face à des réactions aussi injustes... et bien moi, je ne sais pas gérer.
Je commence par être agressive, j'encaisse mais je réponds quand même.
Et quand on me dit "je vais clôturer tous mes comptes", je réponds que ce n'est pas grave. Ça énerve en général, mais tant pis. C'est vrai quoi, de clients, j'en ai plein d'autres, et des moins cons !
Et quand ça continue à monter, face à tant d'injustice, je ne gère plus rien, je m'effondre.
Et là, c'est le drame !
C'est mon directeur qui a terminé le RDV.
Je ne sais pas ce qui s'est dit parce que je suis partie avant qu'ils sortent du bureau.
Une chose est sûre, je ne veux plus les voir.

Je voudrais n'avoir à gérer que des clients gentils, intelligents, avec plein d'argent et prêt à souscrire à tout ce que je leur propose.
Vous croyez que c'est possible.

vendredi 13 juin 2008

Les limites

En ce moment j'écoute ça, et j'adore !

JULIEN DORE Les Limites sélectionné dans Musique et Clips

jeudi 12 juin 2008

Le cake Tagada

Un très beau cake, très... ROSE.
Il est délicieux, digne d'un goûter d'enfants.
Une bouchée et on retombe en enfance.
Merci à Sandrine, du blog "Miamm... maman cuisine"




La fraise Tagada a été inventé en 1969 par la société Haribo. Tout le monde connait cette boule de guimauve enrobée de sucre rose.


Qu'en est-il de mon cake tout rose ?


Les ingrédients :

- 50 fraises Tagada

- 12cl de lait écrémé

- 150g de margarine

- 3 œufs

- 140g de sucre en poudre

- 150g de farine T45

- 1/2 sachet de levure chimique

Préchauffez le four à 180°c.

Dans une casserole, faites fondre les fraises dans le lait avec la margarine sans cesser de remuer avec une cuillère en bois. Après complète dissolution des fraises, laissez tiédir.

Fouettez les œufs avec le sucre et ajoutez y la farine et la levure. Remuez jusqu'à obtenir un mélange lisse. Ajoutez le contenu de la casserole. Mélangez soigneusement et versez dans un moule à cake en silicone ou, comme moi, recouvert de papier sulfurisé.

Enfournez pour 40 minutes.



mercredi 11 juin 2008

Muffins framboises et chocolat blanc



On me l'a beaucoup demandée. La voilà.
La recette des muffins framboises et chocolat blanc.
J'ai toujours un succès fou avec cette recette.

Il vous faut :
- 270 g de farine
- 2 c à café de levure chimique
- 1 pincée de sel
- 175 g de sucre semoule
- 25 cl de crème fraîche épaisse
- 2 œufs
- 1 c à café de vanille liquide
- 8 cl d'huile
- 150 g de framboises fraîches ou surgelées
- 110 g de chocolat blanc coupé en morceaux
- 10 g de beurre pour les moules.

Préchauffez le four à 180°C.

Beurrez les moules à muffins.

La base pour faire des muffins est simple. On mélange les ingrédients secs d'un côté et les ingrédients humides dans de l'autre. Et pour finir, on mélange les deux, en ne remuant pas trop pour que la pâte reste aérée.

Voilà ce que ça donne : on tamise la farine avec la levure et le sel, puis ajoutez le sucre. Mélangez bien.

Dans un autre récipient, on fouette la crème épaisse avec les œufs, la vanille et l'huile de manière obtenir une pâte bien lisse.


On incorpore ensuite cette pâte aux ingrédients sec en arrêtant de mélanger dès que l'ensemble devient homogène.

On parsème de framboises et de morceaux de chocolat blanc sur la pâte, on incorpore en les mélangeant rapidement.

On remplit les moules à muffins aux deux tiers parce que la pâte va gonfler.

On enfourne et on les laisse une douzaine de minutes.

mardi 10 juin 2008

Mes convives

J'ai beaucoup parlé de bouffe... mais pas tellement de mes convives. J'ai été ravie de les recevoir. L'année dernière, j'avais fait un petit repas avec quelques amis et collègues, mais quand tout le monde est parti, j'avais un nœud au ventre. Pourquoi ? Parce que à quelques jours des élections présidentielles, certains d'entre eux ont monopolisé la conversation et ont parlé politique alors qu'ils savaient pertinemment que nous n'étions pas du même avis. C'était MON anniversaire et j'aurais aimé qu'ils soient un peu plus respectueux avec moi et qu'ils s'abstiennent de provoquer des polémiques. Bref ! Les personnes concernées, je ne les ai pas réinvitées. Ce sont pourtant des personnes que j'apprécie beaucoup et avec qui j'ai plaisir à passer du temps, mais qui m'ont un peu déçues ce jour là.

Et samedi, il en a été tout autrement.
Quand tout le monde est parti, je n'avais pas de nœud au ventre... juste une pêche d'enfer et je regrettais qu'ils soient partis si tôt ! J'étais chaude pour danser jusqu'au bout de la nuit !

Tout le monde s'est bien entendu.
Tout le monde était détendu.
Et à part ma pomme qui a éclaté un pneu en voulant arriver plus vite, aucun incident n'a été à déplorer.

Je pense que les enfants se sont eux aussi éclatés.

Pourquoi faut-il toujours attendre des occasions pour inviter les gens qu'on apprécie ?

lundi 9 juin 2008

Buffet salé et sucré

Petite soirée entre amis, et un buffet à préparer...



Pour le salé, j'avais préparé plusieurs petites bouchées comme les bouchées aux légumes.

J'ai fait l'erreur de vouloir les présenter comme des petits bouchons. Pour cela, j'ai utilisé mes moules pour petits canelés. Malheureusement, ils n'ont pas cuit correctement. J'ai donc fait ma deuxième fournée dans des moules à mini muffins, et là, ils étaient parfaits.

J'ai également fait des mini-muffins ricotta-saumon fumé.





Des toasts à la mousse de foie sur du pain de mie sans croûte ou su du pain d'épice. C'est simple, mais ça plait toujours.









Alors ça, un régal.
Ce sont des muffins gorgonzola, noix et poires. C'est super facile à faire et c'est délicieux.
Je vous mets la recette demain.
Promis.
Cette recette, je l'ai trouvée sur le site "Cuisiner... tout simplement".


Des mini tartelettes au confit d'oignon, au chèvre frais et au thym. Délicieux également et très simple.





J'avais aussi mis quelques crudités : des boules de melon...










... et des bouchées fraîches chèvre et concombre...
et aussi des tomates cerises, et des radis... et aussi des cœurs de palmier pour Jo !




Et pour le sucré... je me suis éclatée !

Un tiramisu au chocolat.

Des panna Cotta à la framboises


Et comme j'adore les framboises, mes muffins framboises et chocolat blanc... ou plutôt les muffins de Julie Andrieu !


Et mon excellent gâteau tellement fort en chocolat !


Des muffins au Carambar. La recette est là.
Et tout nouveau : un cake aux fraises Tagada.
Un régal. Totalement régressif !
Cette recette vient du blog "Miamm... maman cuisine".
Vous voulez la recette ??? Je vous la donne demain... peut-être...


J'ai été très gâtée.
Je remercie toutes les personnes présentes.
Dans quelques temps, je vous ferais part de nouvelles recettes nécessitant des cercles à pâtisserie... parce que j'en ai ! Merci les M&M's.
Et merci à tous les autres pour vos bijoux, livre, produits de beauté et séance dans ce fabuleux centre qu'est La Villa Clémenceau.

Et de belles fleurs...