mercredi 16 septembre 2009

Retrouvailles

Un jour de l'été 1989, j'avais 19 ans je crois, (je vous interdit de faire le calcul de mon âge aujourd'hui), je suis allée dans une discothèque avec deux copines Val et Mano. Elles étaient 2 copines de lycée puis de fac. Nous avions décidé de se faire cette soirée entre filles à l'occasion de mon anniversaire.

Ce même soir, deux garçons, Phil et Stéph, sont allés à une soirée qui s'est terminée en pugilat. Ils se sont esquivés et comme il était encore tôt, ils ont décidé d'aller en discothèque. Et devinez quoi ? Ils sont venus dans la même discothèque que nous, cette discothèque perdue dans la campagne, quelque part dans l'entre-deux-mers.

Quand ils sont entrés et qu'ils nous ont vues, ils se sont exclamés : "Cool, il y a les filles !".
Quand ils sont entrés et que nous les avons vus, nous nous sommes exclamées : "Merde, les garçons".
La plaie quoi ! Le binoclar et le premier de la classe. On s'en serait passé.

Et pourtant, c'est ce soir là que Val et Phil (le binoclar) se sont embrassés pour la première fois.

Quelques mois plus tard, je rencontrais mon mari d'aujourd'hui.
Nos vies se sont séparées.
Mano, Val et moi nous sommes perdues de vue.

Septembre 2009.
J'accepte d'être "amie" avec un collègue sur Facebook. Je le connais depuis 6 mois à peine.
Du coup, j'accède à sa liste d'amis.
Et là... je vois une "Val" dont le nom de famille ne m'est pas inconnu.
Quelques jours plus tard, mon collègue organise un déjeuner au restau.

C'est comme ça que j'ai revu, 20 ans plus tard, Val et Phil, mariés, parents de 2 beaux enfants.
Elle travaille à 300 mètres de mon lieu de travail actuel. J'aurais pu la croiser.
Mais non.
C'est par le biais d'un collègue que je connais depuis 6 mois que je revois des copains que je n'ai pas vus depuis 20 ans.
Le monde est tellement petit.
Phil était même au collège avec moi.
Et mon collège, il était tout petit et tout perdu dans la campagne.
Nous avons parlé de Stéph. Il est chercheur aux Etats-Unis. Je vous rappelle qu'il était le premier de la classe. Et Mano ? Elle s'est entichée d'un homme de 20 ans son aîné, plein aux as. Elle ne travaille pas et s'habille chez Prada. Non, je ne suis pas jalouse d'abord. H&M c'est vachement plus jeune comme style.

Bref.
Il y a encore plus fort que ces retrouvailles d'anciens combattants.
Et si !
En début d'année, je m'étais amusée à sélectionner quelques horoscopes pour l'année 2009.
Parmi ces prévisions, j'en avais noté une, mois par mois.
Et pour septembre, voici ce que ces prévisions annonçaient (promis, je n'ai changé aucun mot. Je n'ai fait qu'un "copier-coller").

"Septembre, vous retrouverez des personnes vous étant chères que vous n'aviez pas vues depuis un certain temps. Vous pourrez alors partager de grands moments de retrouvailles très agréables!"

C'est pas terrible ça ??????
Et je vous assure que ce n'est pas du bluffe. En général, quand je lis des horoscopes, j'ai plutôt tendance à ne croire que ce qui m'arrange, mais là...

Du coup, je fais un "copier-coller " des derniers mois de l'année. (Pour les non-gémeaux, vous vous en foutez certainement.)

"Octobre, un petit souci d'ordre sentimental devrait vous toucher plus que vous ne le pensiez. Réfléchissez bien et écoutez votre cœur."

Ah merde !

"Novembre, vous devriez retrouver votre énergie et en faire bon usage."

Ah quand même.

"Décembre, ce mois sera très agréable et vous devriez être récompensé pour vos efforts dans votre secteur professionnel !"

C'est en décembre que je vais être récompensée pour mes efforts professionnels ???
Et c'est en octobre que ma mission actuelle s'achève. Le 24 octobre plus exactement.
Affaire à suivre alors...
Promis, je vous tiens au courant.


4 commentaires:

La Papote a dit…

Et tu n'as pas pour moi ?
Non, parce que tant qu'à faire, je préfèrerais savoir ce qui m'attend ! ;o)
En tous cas, c'est une jolie histoire !

Philémon a dit…

Oui, c'est vraiment très touchant de retrouver si longtemps après des gens qui nous sont chers.
Moi, ce fut au mois e mai, mon ami de terminale avec qui j'ai passé des heures et des heures. 33 ans qu'on ne s'était revu, on est tombé dans les bras l'un de l'autre et on a papoté comme si on s'était quitté la veille ;0)
Bon, ce n'est pas non plus la peine de calculer mon âge, pffff !

Laurene a dit…

ou est ce que tu le trouves cet horoscope ?

C'est pas facile ! a dit…

@ La Papote : c'est une jolie histoire en effet. Pour ce qui est de l'horoscope, il me semble que nous sommes du même signe. Donc ça s'applique aussi à toi.

@ Philémon : c'est rassurant d'arriver à se parler comme si on s'était quitté la veille. Finalement, ça prouve qu'on ne vieillit pas tant que ça... dans nos têtes en tout cas ;-)

@ Laurène : Je l'avais déniché pendant mon long arrêt maladie. Je n'avais que ça à faire. Alors je récupérais uniquement ceux qui m'arrangeaient.