vendredi 19 mars 2010

Rhino, gastro, ça rime.

Je ne suis plus trop malade... enfin pas trop. J'ai encore un peu la tête dans un étau et on m'a surnommée Mme Canard, mais ça va.
Bien sûr, moi je vais mieux, mais il a fallu que la famille prenne la suite.

Mercredi, dans l'après-midi, mes bambins ont eu envie d'aller s'acheter des bonbons. Il faisait très beau. C'était peut-être l'occasion de croiser des copains et des copines en mal de soleil également... mais non. Ils ont dû déguster leurs friandises bien chimiques tous seuls.


En fin de journée, mon pré-ado ne se sent pas bien. "Maman, j'ai mal au ventre". Oui, parce que c'est la règle ça : quand on a mal au ventre, envie de vomir, on s'adresse à maman. Jamais à papa.

Quelques minutes plus tard, mon pré-ado vomissait tout ce qu'il avait dans l'estomac... et devinez quoi, après les bonbons qu'il avait ingurgités, il vomissait tout vert. Entre deux haut-le-cœur (et oui, c'est invariable, j'ai vérifié), quand j'ai voulu faire un peu d'humour en disant à mon pré-ado-malade qu'il vomissait comme Shrek, ça ne l'a pas fait rire.


Alors que je faisais des aller-retour (c'est invariable aussi) entre les toilettes, la chambre, avec mes bassines et mes serviettes... j'essayais d'éviter que la chambre soit retapisser et j'aime autant vous dire que si le vomi de mon fils était couleur bonbons chimiques, il n'en avait pas l'odeur !!!!! Du coup, je prenais soin de ne pas laisser traîner les bassines ou le linge souillé. Bref, j'étais disons assez occupée, à faire des allers et venues de la chambre à la buanderie, de la buanderie à la salle de bains, de la salle de bains à la chambre...
Il était relativement tard quand j'ai entendu la porte de la chambre de ma Brindille s'ouvrir doucement. J'ai d'abord pensé qu'elle ne se sentait pas bien également. Je l'ai regardée, elle avait l'air plutôt bien dans sa chemise de nuit trop courte. Elle s'approche de moi, très sérieuse. Je me dis que c'est gentil, elle vient prendre des nouvelles de son grand frère, et là, elle me dit tout doucement : "maman... je pourrais mettre ta robe noire demain ?"

Euh... oui, enfin on verra... enfin je suis un peu occupée là tu vois...

Non mais je rêve.

Elle a des lubies des fois.

Je lui ai dis que oui parce que je pense qu'elle n'aurait pas réussi à s'endormir si je ne lui avais pas répondu tout de suite. Ça ne pouvait pas attendre le lendemain matin, c'est sûr.

Et comme je suis une maman géniale, quand j'ai eu terminé de tout désinfecter, de tout laver. Après avoir programmé une machine de linge.
Après avoir vérifié qu'aucun microbe n'avait subsisté.
Et après m'être assurée que mon pré-ado avait enfin réussi à s'endormir...
Je suis allée chercher la fameuse robe noire et je l'ai déposée sur le lit de ma Brindille.

2 commentaires:

dusportmaispasque a dit…

adorable,! (la chute, pas la gerbe!)

Annick a dit…

En voilà une maman qu'elle est géniale !!!