samedi 24 janvier 2009

Avis de tempête

J'ai ouvert les yeux à 4h19.

Il y avait beaucoup de vent.
J'avais été très prise les jours qui ont précédé. Je n'ai donc pas vu les prévisions météorologiques.
Jusqu'au petit matin, j'ai guetté les bruits.
En 1999, j'avais pleuré toute la nuit en entendant les tuiles glisser les unes après les autres et exploser sur la terrasse. Il faut dire que nous vivions en pleine Beauce, en Eure-et-Loir et rien n'arrêtait le vent.
Cette nuit, ça a été différent.
Le vent soufflait très fort, c'est sûr, mais bizarrement, je me sentais plus en sécurité. Je guettais les bruits de chute de tuile. Aucune n'a bougé.
Je m'attendais aussi à voir apparaître à la porte de notre chambre un de mes deux enfants inquiets. Mais non.
En me levant à 7h00, j'ai allumé la télé pour voir les info. En effet, j'ai fait partie des veinards qui n'ont eu à déplorer que de petites coupures d'électricité, très courtes.
J'ai rapidement renoncé à aller travailler.
Alerte rouge.
Ne sortir qu'en cas de force majeure.

Au fil de la journée, on nous a décrit l'ampleur des dégâts.
Au moins 7 morts en France. 11 en Espagne.
1,7 millions de foyers privés d'électricité. Encore 800 000 dimanche à 17h00.
Ils sont coupés du monde.
C'est le cas de ma petite sœur qui est sans électricité, sans chauffage, sans eau, sans téléphone, même mobile depuis samedi, 4h00 du matin. Ils annoncent 5 jours avant que le réseau d'électricité soit rétabli. Mes parents et mes beaux-parents n'ont plus d'électricité non plus mais ils ont la chance d'avoir une cheminée pour chauffer.
Les vents ont soufflé jusqu'à 190 km/h, un record. 60 à 70% des forêts landaises sont ravagés.
Des arbres et des toits sont arrachés, des routes sont coupées, le réseau ferroviaire est interrompu...

Cette tempête baptisée Klaus par les Allemands rappelle celle des 26 et 27 décembre 1999., Lothar et Martin. Elle est comparable en intensité. En revanche, cette fois-ci, elle n'a touché qu'une partie restreinte du territoire, principalement trois régions.

A Perpignan, un nouveau record de 184km/h (en rafales) a été enregistré samedi (contre 140 km/h en 1999).
Biscarosse 172 km/h en rafales contre 166 en décembre 1999, à Bordeaux 161 km/h.
Le record étant détenu par le Cap Béar, endroit très exposé au vent (191 km/h).
En montagne, une vitesse de 193 km/h, la plus forte enregistrée, a été relevée à la station de Formiguères, dans les Pyrénées-Orientales.

Quelle est l'origine de ces tempêtes ?
Je ne le savais pas, mais je me suis informée.
Les "courants-jets" sont des vents très forts en altitude, produits par les contrastes de température entre le pôle et l'Equateur. Samedi, ils avoisinaient les 300 km/h vers 10 km d'altitude. Ils engendrent des tourbillons qui parfois se développent de manière assez forte et génèrent des tempêtes. Plus le tourbillon est creux, plus le vent est fort.

Nous avons eu de la chance. D'autres en ont eu beaucoup moins.

Quand le calme est revenu, les stations services ont été prises d'assaut pour faire le plein de carburant pour alimenter les groupes électrogènes. Les grandes surfaces se sont remplies comme si elles étaient fermées depuis 15 jours. Le paysage est désolant. On se croirait en temps de guerre.


(photos tirées d'Internet)

6 commentaires:

Philémon a dit…

Impressionnant, effectivement...
Certaines régions sont mieux armées pour affronter les tempêtes, mais parfois, on n'y peu rien, juste subir en rentrant la tête dans les épaules.

Laurene a dit…

c'est impressionnant et ca fait peur de voir a quel point on est vulnerable face aux caprices de Dame nature...

Nostradamus a prevu d'autres catastrophes naturelles pour les prochaines annees. Apparemment le tsunami serait ridicule face a ce qui nous attend !

Soit disant, Paris va etre inondee a tel point qu'il faudra deloger la capitale plus bas !!!

Moi ca me fait flipper tout ca.

mamzellescarlett a dit…

Moi, je débarque de Londres et j'ai découvert l'ampleur des dégâts, c'est très impressionnant !

Bounty a dit…

J'en ai mal au coeur de ces chiffres, de ces mots, de ces dégâts ... C'est affreux ...
Moi aussi j'ai pensé à ma petite soeur avec son enfant, sans électricité donc pas de chauffage pendant quelques heures ...
Je suis là haut mais je pense bien à vous tous ...
Les images me déchirent le coeur ...

dusportmaispasque a dit…

Je veux pas casser l'ambiance mais ailleurs ce sont des bombes et c'est tout les jours.

C'est pas facile ! a dit…

@ Philémon : C'est tout à fait ça. On ne peut que subir en rentrant la tête dans les épaules.

@ Laurene : Don't worry sister. Il n'y a pas mort d'homme. C'est que du matériel. Et Nostradamus, il peut dire des conneries des fois non ?

@ mamzellescarlett : c'est surtout de voir tous ces arbres à terre qui est impressionnant.

@ Bounty : c'est la dure loi de Dame nature.

@ dusportmaispasque : oui, mais les bombes, ce sont des humains qui les posent. Les tempêtes, on ne peut rien y faire.