mercredi 11 mars 2009

Mercredi, journée pourrie !

Lundi, Miss Rainette parlait de son lundi de catastrophes .
Et ben moi, aujourd'hui mercredi, c'était pas raviolis, mais journée pourrie.
Ça doit être à cause de la pleine lune ;-)

J'arrive au boulot.
Comme je veux faire la belle, j'ai mis mes petites chaussures avec mes jolis talons tout fins. Et à l'entrée, il y a quoi ? Des pavés. Et entre les pavés ? Et ben y'a pas la mer. Y'a des trous dans lequel je me suis coincé un talon. J'ai extrait mon pied, discrètement, non sans regarder autour de moi si quelqu'un a vu que j'ai failli m'étaler.

J'arrive dans mon bureau du troisième étage.
Pleine de bonne volonté, je prends les trois mugs dans une main et la verseuse de la cafetière dans l'autre pour préparer du café pour l'équipe. Je prends l'escalier parce que je suis sportive pour aller jusqu'au point d'eau du deuxième (jusqu'aux toilettes quoi !).
Je lave consciencieusement les mugs, la cafetière. Je remplis la verseuse d'eau.
Je reprends l'escalier pour remonter jusqu'au troisième étage.

Et là...

Mon petit pied accroche une des marches (en béton les marches, c'est important pour la suite) et patatras.
Après le pied, le genou droit vient s'écraser sur l'angle d'une autre marche... et les 3 tasses et la verseuse sur une autre marche encore... parce qu'il y en a plein des marches.

Je ne suis pas morte. J'ai juste un genou tout bleu et tout enflé qui me fait atrocement mal. Et aussi, j'ai réduit en mille morceaux la cafetière de mon chef ;-)

Ça n'allait pas s'arrêter là.

Nous avons une clé pour notre courrier. Une seule et unique clé parce que mon chef a perdu l'autre. J'ai stressé toute la matinée à l'idée que je l'avais perdue. J'ai vidé mon sac 3 fois. J'ai retourné mon bureau 3 fois.
Rien.
J'ai même envoyé un texto à mon chef pour lui demander gentiment si à tout hasard il ne l'aurait pris avec lui.
Je m'imaginais déjà lui disant : Monsieur le chef, vous allez rire, ce matin, j'ai cassé votre cafetière et j'ai aussi perdu la seule et unique clé qui nous restait pour prendre le courrier ;-)
Le connaissant, je crois que ça ne l'aurait pas fait rire.

Et à 14h00, j'ouvre une armoire, et je vois la clé, posée sur une étagère, bien en évidence, A SA PLACE. J'étais tellement persuadée que je ne l'avais pas rangée la veille que je n'ai même pas pensé à regarder à l'endroit habituel.

J'ai retrouvé la clé. J'ai racheté une verseuse. Ni vu ni connu. Que de frayeurs !!

Je crois que je suis un peu perturbée en ce moment... ou fatiguée peut-être.

Ça doit être mon chef qui m'impressionne. Il faut dire qu'il n'est pas toujours facile de travailler avec lui. Il va de l'avant. Comme dirait une collègue, "il pulse". Il "pulse" tellement que je ne vais pas tarder à aller m'écraser contre un mur moi !
"Vous ferez ça." "Vous me préparerez une action sur ça". "Vous formerez telles personnes". "Prévoyez une intervention sur telle loi à tel endroit à 18h00."
Euh... 18h00, c'est normalement l'heure à laquelle je débauche... bon tant pis alors...

Bref, j'ai plein de choses super intéressantes à faire mais personne à qui poser les questions qui me turlupinent, personnes pour me guider, m'éclairer...
Au secours, je me sens SEULE au monde !!

Bon.

Je suis une grande fille (peut-être pas assez pour porter des petites chaussures à talon) mais une grande fille quand même.
Demain je change de bureau. Ce n'est pas pour fuir. On m'oblige. Nouveau bureau, nouvelle organisation, nouvelle motivation !

Et puis pour aller remplir la verseuse de la cafetière, même plus besoin de prendre l'escalier ou même l'ascenseur. Juste quelques mètres à parcourir... sur de la moquette. C'est quand même moins dangereux !

Et même si mon chef est un peu lunatique, je vais y arriver !!

Ce n'est pas parce que quelquefois quand on prend le café entre collègues, il claque la porte de son bureau bien fort parce qu'on le dérange qu'on va se laisser démonter.
Ce n'est pas parce que quand j'ai besoin de le voir 2 secondes pour un dossier (et je vous promets que j'y vais le moins souvent possible), il me fait clairement comprendre que je le gonfle, que je vais me démonter.

Ah ça oui, pour pulser, il pulse... et il n'y met pas toujours les formes !!

Mais je vais y arriver.

Non mais !!!

Et sans tomber !!

9 commentaires:

Anonyme a dit…

Non, mais attends, un mec ou une nana voire un chef peut-être même à priori, un chef... C'est peut être pas qu'un pulseur, c'est peut être un connard !

Même si c'est un professionnel respectable.

Bleck

Kaki a dit…

Je suis avec toi... ;)

mamzelle a dit…

Oups, sacrée journée !

Francois a dit…

Et les mugs alors? Courage, c'est en tombant qu'on apprend a se relever. (C'est le cas).

Zoé a dit…

Bon courage, les débuts ne sont pas toujours faciles surtout lorsqu'ils s'accompagnent d'une promo avec responsabilité, mais n'oublie pas que si des gens ont cru en tout et on pensé que tu en était capable c'est que c'est le cas.
C'est vrai que le chef n'a pas l'air commode, parfois ils oublient que leurs collaborateurs sont des êtres humains (contrairement à eux ;-) )
Biz

Zia a dit…

Le travail est une malédiction...il fallait faire appeler les pompiers et te mettre en mode "accident du travail !" Voyons ! On s'en tape de sa verseuse à ton boss !
Bref..
oui, alors aussi il est bien connu que ce n'est pas en travaillant pour quelqu'un que l'on réussit, non c'est en faisant travailler les autres..et oui c'est comme ça !
Moi, aussi je suis passée par là, j'ai gratté, j'ai donné comme une malade pour des petits chefs à la con qui voulaient que sa "pulse" ! Sauf que très vite j'ai compris les règles du jeu et aujourd'hui c'est MOI LA CHEF et de moi même !
Une véritable délivrance...Bon courage pour la suite !

Addline* a dit…

Trouvée ! hihi ! Sacrée journée c'est clair. Hier tu ne nous as raconté que la gamelle et le bleu, mais t'as oublié tout le reste lol ! J'avais à peu près le même patron que toi tiens... Il est seul, désormais (snif ! ^^)
Tu sais que j'ai rêvé des chaussures à talons Zara que t'as portées hier ? (non non, j'suis en no-buy)... Y'avait pas d'escaliers, heureusement ;)

Miss Rainette a dit…

Et sinon, tu peux lui proposer un café dans lequel tu auras fait tomber un demi lexomil....

C'est pas facile ! a dit…

@ Bleck : oui, c'est un professionnel respectable... certes... mais ça ne fait pas tout!

@ Kaki : merci !

@ Mamzelle : Tu l'as dit.

@ Francois : Nous avions plein de mugs publicitaires qui prenaient la poussière dans un placard. Je les ai remis en service.

@ Zoé : tu as raison, ce n'est peut-être pas un être humain ;-)

@ Zia : Je me suis sentie tellement ridicule que j'ai préféré le raconter le moins possible.
Être ma propre chef... j'adorerais ça moi aussi !

@ Addline : tu rêves de chaussures toi ??? Ca doit faire ça le mode no-buy ;-)

@ Miss Rainette : C'est une idée ça tiens !