lundi 14 décembre 2009

Orion

Je le rabrouais souvent quand il aboyait.
A côté de ça, c'était rassurant de le savoir là quand les enfants étaient tous seuls à la maison.
Nous l'avions recueilli il y a 9 ans à un mois près.
Il est parti.
Quand un berger allemand fait partie de la famille pendant 9 ans, sa disparition laisse un grand vide.
Quand on arrive à la maison, on s'attend toujours à le voir arriver pour nous accueillir. Il ne viendra plus.

A part ça, les fêtes s'annoncent bien tristes cette année.
Alors que ma sœur la nomade est repartie en direction de l'Inde, à des milliers de kilomètres de nous, mon autre sœur est en pleine dépression. Un mal être que le médecin essaie de faire passer grâce à des médicaments. Je suis sceptique.

On ne peut pas dire que ce soit la gaieté et la joie de vivre qui me caractérise en ce moment...
Vivement que cette année (de m...) se termine et qu'on passe à autre chose !

10 commentaires:

La Papote a dit…

De tout coeur avec toi !

Saveurs et Gourmandises a dit…

Moi aussi, je suis de tout coeur avec toi.

notilus a dit…

Des jours meilleurs suivront... bon courage !

Zoé a dit…

Pour avoir eu 2 bergers allemands comme compagnons je peux dire à quel point je te comprend.
En ce qui concerne ta soeur, il est parfois préférable de stabiliser l'humeur avec des médoc' avant d'entamer une psychothérapie, mais c'est le psy qui voit.
Courage des jours meilleurs sont à venir.

Sixteene a dit…

Courage à toi et plein de pensées positives. Je t'embrasse.

Laurene a dit…

de quoi orion est parti ? oh non
il va me manquer aussi, toujours le premier a m'acceuillir quand je venais chez toi.
j'espere que vous ca va ... gros bisous a tout le monde

Philémon a dit…

J'ai si souvent connu le départ de chats, de chiens... A chaque fois, ce fut un drame pour les enfants, la dernière fois récemment encore.
Pour la dépression qui est une maladie, et pas simplement un vague à l'âme, la cause en est une mauvaise chimie du cerveau, et le seul remède sont des antidépresseurs, avec un traitement de six mois au moins.
On ne peut pas s'en sortir autrement, même si la dimension psychologique ou humaine doit être traitée ensuite. Mais il faut déjà stabiliser la chimie du cerveau.
Courage pour ces fêtes.
Je t'embrasse.

Tam a dit…

Je te comprends tellement.. c'est tellement dur. Beaucoup de courage et un grand sourire de ma part.

mamzelle a dit…

Petite pensée pour toi et ta soeurette. Bizz

dusportmaispasque a dit…

Ce qui est ennuyeux avec la mort c'est son coté définitif.
Condos!