jeudi 16 décembre 2010

Quand l'Homme fait du shopping...

L'Homme a décidé de se faire son cadeau de Noël... et c'est moi et les enfants qui en auront la surprise. Oui, je sais c'est un peu le monde à l'envers.

Il est allé l'acheter aujourd'hui.
Contrairement à son habitude, lui qui paie toujours en carte bancaire, aujourd'hui, il a décidé de régler par chèque.

Le caissier examine le chèque sous toutes les coutures.
Il consulte une liste.
Il demande une première pièce d'identité.
Puis une deuxième.
L'Homme s'exécute sans broncher.
(Il le veut vraiment son cadeau ;-)

Puis le caissier s'excuse et s'absente avec le chèque et les pièces d'identité.
Il revient accompagné, et là, une autre personne demande à l'Homme s'il l'autorise à passer un coup de téléphone à la banque pour vérifier qu'il y a bien la provision sur le compte.

Et là (il fallait bien que ça arrive !), l'Homme a perdu patience.

Il leur a dit "Aucun problème. Vous pouvez contacter ma banque. Et vous pouvez aussi annuler la vente. Il a déchiré le chèque en 2 et a tourné les talons".

Ils ont dû s'imaginer qu'il avait réagi de cette façon parce qu'il n'y avait effectivement pas la provision sur le compte. S'il avait su, ils les auraient laissés galérer au téléphone, et dès qu'ils auraient eu la confirmation que la provision y était, c'est là qu'il aurait dû déchirer le chèque.
Dommage !

C'est ça quand on a un physique de délinquant ;-)

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Je suis bien d'accord avec toi c'est ce qu'il aurait fallu faire . Toi tu es une femme et tu réfléchis, les hommes sont souvent plus impulsifs ...Cela dit il a eu raison d'annuler la vente si comme tu le dis on l'a jugé sur son physique. le prix devait être conséquent nous qu'il y ait cette méfiance ....
Alain

FD a dit…

Ah les c*** ! Il a eu raison de ne pas prendre son cadeau dans leur boutique. Rhââââ, la rage... le délit de faciès m'arrive aussi, parfois et la rage me noue l'estomac...

Lapunaise a dit…

Ah les c... !(je copie sur FD, mais le commentaire m'est venu à la lecture de ton article). Franchement, c'est nul, voir archi nul. Et comme je suis une femme, si d'aventure j'avais été à la place de ton homme, j'aurais attendu la confirmation de la banque ! Mais je n'ai pas l'occasion du délit de faciès, pas avec mon homme (un beauceron typique) ni avec mes enfants (grands, blonds, aux yeux bleus un rien aryen - gênes des mamies...)

Mais par contre, le parrain de ma fille prof à sciences po, Youssef de son prénom, a le chic pour téléphoner à nombre de grands hommes quand il se fait arrêter pour contrôle d'identité. J'ai toujours beaucoup ri quand d'un côté les flics regardent sa carte de travers et de l'autre il est en ligne avec un de leurs patrons...

Camille a dit…

Moi je dis que c'est un signe du Père Noël!!! Dis donc, l'Homme a-t-il été bien sage??? ;-)))

Anonyme a dit…

Trois options:
soit les photos des pièces d'identité dataient du lycée,
soit le chèque était "éeeenorme, il se gâte!"
soit il a vraiment une tête de braqueur!
De toutes façons tous ces employés de banque sont des emmerdeurs!
Au fait, quelle banque?
Si ça trouve c'est la mienne!