mercredi 26 septembre 2007

No anorexie !

Lui, c'est Oliviero Toscani, un photographe italien.


Il avait déjà fait parler de lui avec ses publicités pour la marque Benetton.
Aujourd'hui, il choque avec une campagne contre l'anorexie. Parrainée par une marque de vêtements italiens "Nolita", il exhibe le corps décharné d'une jeune fille qui s'appelle Isabelle caro.




Et bien moi aussi je dis "non à l'anorexie". Cette maladie est dangereuse. Et on sait que ce problème est fréquent dans le monde de la mode. Il n'y a qu'à voir la maigreur de la plupart des mannequins dans les défilés.
Tout le monde se souvient du décès, en novembre 2006 de ce top-model brésilien, âgé de 21 ans, Ana Carolina Reston. Elle est décédée dans un hôpital de Sao Paulo des suites d'une infection urinaire je crois. Elle mesurait 1,72 m et pesait 40 kilos !
C'est bien de sensibiliser les jeunes filles sur les dangers de l'anorexie.

Mais est-ce que le tapage qu'il y a actuellement autour de cette campagne de publicité ne va pas inciter les femmes à ressembler à Isabelle Caro, juste par désir de publicité, juste pour attirer l'attention ?

La campagne contre l'anorexie est soutenue par le ministère italien de la santé.
Le gouvernement italien et de nombreux acteurs de la Haute Couture ont adopté un Manifeste anti-anorexie qui interdit les défilés aux filles de moins de 16 ans et qui oblige les mannequins à présenter un certificat médical affirmant qu'elles ne souffrent d'aucun trouble alimentaire.

En France, la censure n'existe plus. En revanche, le BVP (Bureau de Vérification de la Publicité) a "totalement déconseillé" aux afficheurs d'utiliser ces images. Motif évoqué : "il n'est pas recommandé de mettre, surtout sur des affiches - un média très fort -, une personne souffrant manifestement d'une pathologie".
D'autre part, le BVP a estimé que les photos étaient "de nature à choquer le public au regard de la déontologie publicitaire adoptée par tous les publicitaires français qui prévoit qu'on ne peut pas attenter à la dignité humaine".

Il y a bien des publicités super choquantes sur la sécurité routière. Elle n'est pas atroce celle qui prévient des risques de la vitesse en voiture, celle où une famille tente de s'extirper du véhicule, une autre voiture arrive et boum ! Et celle des enfants qui ne sont pas attachés et qui passent à travers le pare-brise ??? Là, on n'hésite pas à choquer. Et ça marche !

Et quand on voit des photos de petits enfants africains squelettiques et affamés, on n'en fait pas un tel tapage. Pourquoi ? Est-ce que les petits africains sont plus tolérables que des jeunes européennes ? Est-ce que la maladie est moins montrable que la faim ? Est-ce que quand c'est plus loin, ça nous touche moins ? On ne parle plus de dignité humaine là ?

Je pense que cette Isabelle Caro, quelques soient les raisons qui l'ont poussée à se montrer de la sorte, a beaucoup de courage.

Et j'espère que cette affiche choquera suffisamment des petites filles comme Ma Brindille pour qu'elles n'aient jamais envie de lui ressembler.



3 commentaires:

Anonyme a dit…

on dirait qu'elle sort d'auchzwitz "le maquillage en plus" !!!!!!!!!!!!!

C'est pas facile ! a dit…

est-ce que "anonyme" pourrait se trouver un pseudo... histoire de m'éclairer...

La miss a dit…

C'est clair, même sortant d'Auchzwitz, je pense qu'ils étaient plus gros.
C'est horrible.