lundi 1 septembre 2008

Anniversaire de ma Pomme

Une soirée très bizarre pour l'anniversaire de ma Pomme.


Nous avons commencé la soirée sur la terrasse. Il faisait lourd. L'ambiance était détendue, même si ma Pomme était très speed. Jack l'a d'ailleurs surnommée "Stressor".
Il faut dire qu'elle a préparé plein de bonnes choses à manger : des acras de morue, des acras à la courgette, des samoussas aux pruneaux, des samoussas au fromage de chèvre, du tzatziki à manger sur des excellents blinis, un carpaccio de poisson, des moules au safran, du melon, de la pastèque au champagne, des tomates cerises du jardin, des poivrons grillés, des rouleaux de jambon au fromage ail et fines herbes, des toasts d'aubergine gratinés, des mini-brochettes ananas-avocat-crevettes. Et pour le dessert, sa fille avait préparé un excellent tiramisu. Un régal ! Plutôt prometteur.

En voulant débarrasser, ma Pomme casse un verre. Ça ne lui arrive jamais de casser des verres dit-elle... et un deuxième verre cassé dans la cuisine.

Et F. qui casse sa chaise et tombe par terre.

Et les frelons. Les hommes en ont tué une dizaine. Mais d'où sortent-ils donc ?
Et la petite M.C. qui se fait piquer sur le bout du doigt. Rien de grave. Il n'a pas eu le temps d'injecter son venin.

Et la Brindille qui se sent mise à l'écart, qui arrive en pleurant, qui ressasse des choses tristes et qui a un gros coup de blues. Ça lui arrive souvent en ce moment. Ça doit être l'approche de la rentrée des classes qui l'angoisse.

Et l'orage qui tonne, les éclairs qui éclairent le ciel. Le vent se lève. Ma Pomme rentre la marquise à toute vitesse avant qu'elle passe par dessus le toit.

Et la pluie qui arrive. On rentre dans la maison.
Une chaise en plastique finit au fond du jardin.

Nous prenons le dessert.

Victoria nous raconte sa précédente vie, avec son ex-mari, dans son château. Avec des faits plutôt inquiétants qui faisait que jamais elle n'a voulu y passer une nuit seule : la chaîne hifi qui s'allume toute seule, les lumières qui s'allument toutes seules, des bruits...
Et les tables qui tournent, qui rayent le plancher...
Jamais je n'ai vu de table bouger à l'occasion d'une séance de spiritisme. J'ai même du mal à y croire. Pourtant, Victoria est une femme plutôt sensée. Je ne crois pas qu'elle ait pu se laisser abuser. Et elle l'a vu elle de ses propres yeux. Est-ce possible alors ?
Pendant qu'elle nous parle de tous ces faits étranges, nous avons des frissons. L'ambiance est tendue. Et là, derrière la porte-fenêtre, une silhouette apparaît, vêtue d'un imperméable, le visage très pâle, des cernes autour de ses yeux ronds. Elle frappe à la porte et elle dit :
"Mais qu'est-ce que je vais faire de tous ces agneaux ?".
Nous avons sursauté de peur. Les enfants se sont mis à pleurer. Quelle frayeur !
En fait, il s'agit de la maman de Jack, qui vit dans une maison attenante. Elle a probablement fait un cauchemar, a été réveillée par l'orage et elle a paniqué. Elle a enfilé son imperméable et elle est venue dans l'obscurité et sous la pluie. A son âge, il y a des réactions qui ne s'expliquent pas !

Après cette événement, nous avons tous été pris d'un fou rire nerveux. Mais quelle soirée ! Les enfants disaient qu'ils ne voulaient pas dormir pour ne pas faire de cauchemars. Et nous, les filles, appréhendions l'idée d'avoir à prendre nos voitures seules dans le noir, sous l'orage, pour rentrer nous coucher.

Pourtant, il a fallu partir.
La Brindille, qui s'était pourtant couchée avec les autres filles, a fini par se relever en larmes. Nous sommes donc reparties ensemble.

Mais quelle soirée Ma Pomme !!




1 commentaire:

la miss a dit…

J'aurais aimé y être, trop délirant :-)))