jeudi 18 septembre 2008

M. Sourire

Un de mes RDV de la semaine.
Je l'appellerais M. Sourire. Ça lui va bien.
J'ai donc RDV avec M. Sourire qui n'est pas encore client. Il a un projet immobilier.

La personne de l'accueil m'annonce qu'il est arrivé.
On lui indique de monter jusqu'à mon bureau.
Il sort de l'ascenseur et se dirige directement vers le bureau d'un de mes collègues et se présente. Je m'avance pour lui dire que c'est avec moi qu'il a RDV et là, la phrase qui tue : "Ah bon ? C'est avec une femme que j'ai RDV ?" Ben oui, et je suis certainement aussi compétente que mon collègue. Ça part mal. Il s'assoit sans un mot. Il me regarde sans un mot. Et là je me dis mon coco, tu veux jouer à qui sera le plus désagréable, je peux être très forte. Il me dit "Vous voulez mon cv ?" Je dis "oui" curieuse. Et là, il me sort d'une traite : Sourire Jean, né le .... à ...., divorcé (tu m'étonnes !!'), pas d'enfant... adresse... tél... Il faut savoir qu'il parle hyper vite et sans me regarder. J'ai dû lui faire répéter souvent les choses. Ancien militaire. Et blessé à cette époque. Maintenant agent de sécurité. Il perçoit sa retraite de militaire, une pension d'invalidité suite à sa blessure et son salaire d'agent de sécurité. Ça va.

J'étudie rapidement son avis d'imposition, je vois qu'il verse une pension alimentaire. Pourquoi s'il n'a pas d'enfant ? En fait il me dit qu'il en a un mais qui n'est pas à charge. Je note donc 1 enfant sur ma feuille. Et là, il me dit qu'il en a 2. Mais que l'autre n'est pas à charge. Il le fait exprès ou quoi !

Je n'ai jamais vu quelqu'un se conduire de façon aussi infecte.

Je termine l'entretien. J'hésite à lui dire d'aller se faire voir... mais je lui fait finalement une proposition de financement. Il jette un œil. Il me dit immédiatement que ma proposition n'est pas terrible et qu'il trouvera beaucoup mieux ailleurs. Et ben tu sais pas ? Tant mieux. Il part.

Le surlendemain, ne voilà t-il pas qu'il se repointe à 17h45 (on ferme à 18h), sans RDV et qu'il veut me voir. Tiens tiens. Ma simulation de prêt n'est finalement pas si mauvaise alors ? Bien entendu, je fais dire à l'accueil que je suis déjà en RDV et que ce n'est pas possible que je le reçoive aujourd'hui, comme ça, sans RDV. On lui propose d'en fixer un. Il refuse.

Le lendemain, je vois, noté sur mon agenda, qu'il a finalement pris un RDV. Je ne veux pas le voir. Je refourgue donc M. Sourire à un collègue, un homme. Ça ira beaucoup mieux.

On est aujourd'hui samedi.
Il a RDV avec JHG à 11h30.
Il se pointe à 10h30 et n'apprécie pas du tout qu'on lui dise qu'il ne pourra pas être reçu avant l'heure fixée. Mais quel sans gène !!

J'attends avec impatience qu'il arrive... je vais me cacher sous mon bureau parce que je suis au même étage que le collègue qui le reçoit. J'attends avec impatience le compte rendu de cet entretien. Mais je pense qu'il est possible qu'il se conduise différemment face à un homme.

.....


Et j'ai eu raison.
Il s'est conduit différemment. Il est donc misogyne.
Il a été correct.
JHG, pour expliquer que ce ne soit pas moi qui le reçoive, a parlé de problème d'organisation et de modification de planning. Il a répondu "c'est qu'elle ne voulait pas me recevoir". JHG n'a pas relevé.

Gagné mon pote.

Et il n'y a pas beaucoup de femmes qui vont avoir envie de faire quoi que ce soit avec toi. D'ailleurs, même celle que tu avais épousée a fini par se barrer.
Ce monsieur est aigri et sans aucun intérêt.

*********

Et parmi les clients qui amusent, voici deux messages que moi même et un de mes collègues avons reçus :

(je vous les retranscris tel quel, avec les mêmes fautes, la même ponctuation...)

Chére MonsieureVincentR...
jai recu votre demande de problem la situation irréguliere de mes comptes , .. je suis desolee pour delai de repondre ...pour ce que jetais en vacance ... jai trouvé un miellure solution pour moi ... est ce que possible de lrendre mon pret mobiliere de 30 chaque mois pas de 5 de chaque mois ... je pense va regulire le problem ...pour ce jai prenne mon salaire le 30 de chaque mois ... mercie pour ma reponds le plus vit possible .. merci bon coordinalement H.

J'adore le "coordinalement".
Ce monsieur est chirurgien. J'espère qu'il manie mieux le scalpel que la langue française. Comme c'est méchant de se moquer. Je ferais beaucoup moins bien si je devais écrire ce même message en arabe !

Et voici celui d'un client à moi qui est venu des tas de fois en RDV soit pour un crédit à la consommation, soit pour une autorisation de découvert que nous ne pouvons pas lui octroyer. La dernière fois que je l'ai vu au guichet, il venait prendre un énième RDV. Je lui ai fait dire que ce n'était pas la peine, que sa situation n'ayant pas changé, nous ne pouvions toujours lui octroyer ni crédit, ni découvert.

Voici son message :

"Message à transmettre A NEULLY
Madame si je suis indesirable sur vos conseilles que vous donnez a vos clients et que vous n'avez pas envie de me voir vous pouvez demander que je sois reçu par une autre conseiller et je sollicite à ce jour que je sois conseiller par une autre conseiller je ne sais pas ce que je vous ai fais de mal à me traiter comme ça et j'adresse à ce jour un courrier au directeur de l'agence pour changer de conseiller

merci"

Véridique !

Ces messages ne sont pas truqués.

Je vous dis que des fois, on n'a pas un métier facile !!

4 commentaires:

Anonyme a dit…

et ca tu connais ???? j'ai passé deux heures d'entretien avec un couple, et mme a dormi vautrée sur mon bureau pendant 1H 30 !!! si si véridique !!!!!!!!!!!!!!!!!

Léna a dit…

un véritable goujat ce monsieur dis donc !
Pour les messages des clients, je suis morte de rire ;-)

Lasof a dit…

Oh j'adore particulièrement le chirurgien, c'est extraordinaire!Non vraiment! je devrai faire le même post avec mes salariés, ils sont 1600 et crois moi des perles on en a!
Merci pour ton commentaire qui me fait découvrir ton blog!

Miss Rainette a dit…

Tu verrais le pourcentage de fautes grossières à la phrase, que font les étudiants en école de commerce....
C'est proprement hallucinant. Ils sont pourtant pénalisés par -5 point sur chaque travail, mais s'en tapent. Ils ne voient pas l'importance d'écrire correctement.