lundi 8 décembre 2008

Je fais du lard...

Allongée dans mon lit, je passe beaucoup beaucoup de temps sur Internet. Je pourrais écrire plein d'articles, parce que je n'ai que ça à faire, mais le truc quand on est clouée au lit, c'est que du coup, on n'a pas grand chose à raconter. Je pourrais vous parler du technicien qui est venu ce matin pour vérifier notre alarme. C'est un peu sans intérêt. J'ai dû rester debout à faire semblant de m'intéresser à ce qu'il me disait : le changement du G.S.M., le remplacement des piles...
Je pourrais vous parler du super programme télé de la journée. Je trouve qu'on se moque de la ménagère de moins de 50 ans quand même ! Mieux vaut aimer les séries à rallonge comme "Les Feux de l'amour" ou les jeux télévisés. Vous avez remarqué quand dans les feux de l'amour, tous les acteurs ont toujours de super brushings ? C'est une remarque comme ça. Je vous assure que je ne regarde pas. J'ai déjà regardé l'élection de Miss France. C'est bon non ? J'ai mon quota ! Je ne regarde pas parce que je ne peux pas. Il y a "Un jour, une histoire", la série du début d'après-midi sur M6 en même temps.
Je passe mon temps à zapper, sans arriver à accrocher sur quoi que ce soit.
Heureusement, il y a "La petite maison dans la prairie".

Je lis tous mes blogs favoris. Et la liste s'allonge. Je lis tous les commentaires. Et du coup, un commentaire m'interpelle. Je vais sur le blog de l'auteur. Le blog me plaît et paf, un de plus dans ma liste de favoris.

Je lis plein de recettes de cuisine pour mon autre blog.

Je lis tout.

J'ai fait mes achats de Noël sur internet aussi. Pas question de perdre trop de temps.

Il faut voir le bon côté : je me repose. Moi d'habitude si active, maintenant, je m'essouffle en montant mon escalier. Dès que je parle plus de 5 minutes , j'halète comme si je venais de courir un 100 mètres. Quand on me téléphone, les gens abrègent parce qu'ils pensent que je vais mourir.

En temps normal, quand je me couche le soir, je m'endors comme une masse.
Mais là... le sommeil vient lentement, lentement.
Je suis pourtant affaiblie, mais ma respiration irrégulière m'empêche de trouver le sommeil.
Et on ne peut pas dire que je me fatigue physiquement.
Finalement, c'est paradoxal, mais c'est épuisant de rester couchée !

En tout cas, merci pour vos commentaires qui me touchent beaucoup.

8 commentaires:

Laurene a dit…

je croise les doigts pour que tu te retablisses vite. Quelle saloprie ce corps humain, trop fragile et trop vulnerable, moi ca me met en colere. Je suis aussi malade mais c'est beaucoup moins grave que toi. juste la gorge a cause de la clim dans les bus. Tant que c'est pas la grippe aviaire, pas de quoi s'inquieter!
Je te fais de gros bisous et achetes toi des mots croises ...

bleck a dit…

- Aaargh !!!!! J'enrage quand je lis le com de Laurene "Quelle saloperie ce corps humain, trop fragile, trop vulnérable..." à part quelques exceptions près et fort dramatiques, le corps dont nous sommes dotés doit bien souvent supporter de formidables excés de tout genre et fonctionne bien souvent trés correctement de plus il à une capacité de resistance inouïe !

Allez Lou, il faut prendre ton mal en patience, le rythme quotidien que nous nous imposons semble la norme dans notre société (il faut être actif, bouger, travailler, etc...) mais il peut être bon de faire une vraie pose, réfléchir, lire... ne rien faire, oui vraiment ne RIEN faire ! C'est mal vu, culturellement lorsqu'on est plongé brutalement dans l'agitation excessive et peut-être maladive de notre civilisation de consommation, mais ça peut être "achement bon.

Courage, Miss.

Léna a dit…

faire du lard pour retrouver la santé, c'est parfait ;-)
Remets toi vite !

Philémon a dit…

Il faut prendre son temps pour que tout refonctionne correctement. J'ai connu ces longues périodes d'essoufflement, curieusement, depuis que j'ai vieilli, tout s'est remis à peu près en place, même si je surveille de loin en loin.
Moi aussi, je tourne un peu en rond, j'attend mes nouveaux cristallins qui me permetront parai-il de voir sans lunettes, en tout cas qui éviteront de revivre mes deux glaucomes très douloureux. Alors comme toi, je bloggue, je bricole, je n'ai même pas pu aller m'ionscrire à l'Assedic car je suis en arrêt maladie, c'est un comble.
Vivement que je repointe le nez dehors, quand même.
Au fait, la réponse à ton tag se trouve là : http://philemon-d.over-blog.com/article-25524297.html
Allez, courage. Baisers

C'est pas facile ! a dit…

@ laurene : t'inquiète, je suis costaud. Et tu sais, je ne le ménage pas beaucoup mon petit corps. Et toi aussi, fais attention à toi.

@ bleck : c'est vrai que cette pause forcée finalement est bénéfique. Ça faisait très très très longtemps que je n'avais pas pensé à moi et rien qu'à moi !

@ lena : merci Léna !!

@ philémon : en attendant que mon cœur se rétablisse, que tu aies de nouveaux yeux... prenons notre mal en patience...
J'ai lu la réponse au tag. Merci pour ces aveux.

mamzellescarlett a dit…

Hey les escaliers, c'est pas top top... la petite maison dans la prairie, ça passe encore, je la regardais quand j'étais gamine !!

C'est pas facile ! a dit…

@ mamzellescarlett : oui, ça passe encore, et je ne m'en lasse pas ;-)

notilus a dit…

Tu as déjà prévu tes menus pour les repas de fête ? j'attends quelques unes de tes idées...Prends soin de toi le belle ;-)