mardi 9 octobre 2007

Je hais le 9.

Y'a des fois, quand rien ne va... et bien rien ne va !!

Le réveil sonne. Déjà, ça commence mal.

Je vais au radar jusque dans la douche, j'ouvre le robinet et floc, floc... 3 gouttes. Même pas un filet léger. Non. Juste 3 gouttes.
Je vais au rez-de-chaussée, dans la douche du Minimoy, et là floc, floc...

Pas une goutte d'eau dans la maison.

Pour se laver les dents, nous avions le choix entre l'eau dans la cuvette des WC... (pas top!) ou l'eau salée de la piscine...
D'un autre côté, ne pas se laver les dents n'a pas traumatisé les enfants.
Et l'Homme a une douche au boulot. Donc, il part avec son shampoing et son gel douche sous le bras. C'est cool.

Et moi, quand je me suis vue dans le miroir, c'était limpide : je ne pouvais décemment pas aller travailler comme ça. J'avais une tête à faire peur, les cheveux sales. Beurk !

J'ai pris mon téléphone. J'ai appelé le service dépannage du syndicat des eaux. "Bonjour madame. Ah oui. Vous n'êtes pas la première à m'appeler. On va aller voir d'où vient le problème." Cool !!

J'ai repris mon téléphone et j'ai appelé Ma Pomme. Au secours, puis-je utiliser ta douche ?
J'enfile un jean, un pull. J'entasse des affaires de toilettes et mes fringues dans un sac et me voilà partie, abandonnant le Minimoy, la Brindille et l'Homme devant leur petit déjeuner. C'était une question de survie.

A quelques centaines de mètres de chez nous, un geyser. J'ai trouvé la fuite !! Probablement une canalisation qui a lâché !! Il y a avait à peu près 5 centimètres d'eau sur la route. Voilà où elle est l'eau de ma douche !!!

J'arrive chez Ma Pomme.
Je me douche.
Merci Ma Pomme.

Nous partons ensuite pour le boulot. J'allais inévitablement être en retard... mais ça, c'était sans compter sur les embouteillages et les travaux.

Je suis finalement arrivée avec 40 minutes de retard. C'est Ma Pomme qui m'a accompagnée. Merci Ma Pomme.

Ouf !!

Mais je n'étais pas encore au bout de mes surprises !!

Je reçois mon premier RDV de la journée qui, bien sûr, était là bien avant moi. (Heureusement qu'il est gentil le monsieur !).

Après mon entretien, comme je le fais régulièrement, je consulte mon compte. Et là, HORREUR : en face de mon nom 2 lettres rouges : IB.
Pour ceux qui ne connaissent pas, IB veut dire Interdit Bancaire. J'avais l'impression d'être une délinquante. Plus le droit de faire de chèques. Plus le droit d'utiliser nos cartes bancaires sans qu'elles soient capturées dans le distributeur ou chez le commerçant.
Je ne suis pourtant pas une "méchante" !!
Tout ça, c'est à cause de notre ancienne banque et du Comité d'Entreprise de L'Homme.
Il y a un an et demi, L'Homme a fait une demande de chèques-vacances à son Comité d'Entreprise. Comme ils étaient en rupture de stock, nous n'avons jamais eu les chèques-vacances et ils nous ont dit avoir détruit le chèque.
Alors là, moi je dis : il ne faut JAMAIS faire confiance !!
En fait, ils ne l'ont jamais détruit. En faisant du ménage dans les papiers, ils ont retrouvé notre vieux chèque. Et comme ils tiennent une comptabilité des plus précises, ils se sont dit que ça devait être un oubli. Ils ont présenté le chèque fin septembre.
Le compte sur lequel a été émis ce chèque est clos depuis longtemps.
Quand j'ai reçu le premier courrier qui me prévenait de l'arrivée de ce maudit chèque, j'ai téléphoné à notre ex-conseillère et je lui ai demandé de le rejeter pour motif "chèque périmé". Tout le monde sait qu'un chèque bancaire est valable 1 an et 8 jours. Je fais ça régulièrement dans mon boulot dans ma banque à moi. Et ça n'est pas très compliqué.
Elle me laisse un message dans la journée en me disant que c'est réglé.
La semaine suivante, je reçois encore un courrier. Même punition. Je l'appelle. Elle me laisse un message et me dit que c'est réglé.

J'ai donc 2 messages de notre ex-conseillère (de m...) sur mon répondeur (j'ai bien fait de les garder) qui nous dit que tout est réglé.

Et ce matin, IB ! Quand je l'ai appelée, un tantinet furieuse, elle m'a d'abord dit que ce n'était pas possible. "Si madame, j'ai l'écran sous les yeux au moment où je vous parle et je peux vous assurer que je suis IB (connasse)". "Mais comment pouvez-vous avoir l'écran sous les yeux ?". "Je travaille dans une banque." Silence. Ça t'en bouche un coin !
Elle m'a dit qu'elle s'en occupait immédiatement. Bizarrement, je ne l'ai pas crue !!!!!!!
Je l'ai rappelée 2 fois pour être certaine qu'elle ne m'oublie pas.

Il paraît que ça va être réglé dans la journée et que d'ici 48 heures je ne serais plus fichée à la Banque de France.
Il est bien évident que si jeudi, mon nom apparaît encore dans les fichiers, je ne manquerais pas de la harceler à nouveau !!

J'ai aussi fait un courrier bien senti au Comité d'entreprise de L'Homme. Après tout, il n'y a pas de raison pour qu'il n'en prenne pas un peu aussi. Je lui demande de me faire une attestation comme quoi cette somme n'est pas due et aussi de me retourner le chèque dès qu'il l'aura. Je n'ai besoin ni de l'un, ni de l'autre. C'est juste pour le faire chier.

Et là... est-ce que mes malheurs sont terminés ????

Et bien non !!!

Un fax arrive au boulot. Il y a un audit et une grosse bourde a été décelée sur un dossier. Un collègue me dépose le fax sur mon bureau sans même vérifier qui est le client concerné en disant : "Vu tout ce qui t'arrive aujourd'hui, c'est sûrement un de tes dossiers." Bingo !! C'est un de mes dossiers.
Au secours !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
J'ai passé une heure a préparer le fax que je devais envoyer en retour pour rectifier mon erreur. Et je ne sais toujours pas à l'heure qu'il est si le problème est résolu ou si je vais avoir des problèmes.

Je suis rentrée sans encombre à la maison. C'est Ma Pomme qui m'a ramenée. Merci Ma Pomme. Je l'avais appelée plusieurs fois pour lui rappeler. J'avais peur qu'elle m'oublie et qu'elle rentre sans moi.

La Brindille est un peu malade mais bon, rien de grave.

Je suis allée à mon cours de danse et là, je me suis vraiment défoulée !!!!!!
Ça fait du bien, beaucoup de bien.

Demain sera un autre jour.

Nous sommes le 9 aujourd'hui. Je ne suis pas superstitieuse (enfin pas trop) mais j'ai remarqué que c'est très souvent le 9 que je passe des journées difficiles (pb d'eau, pb de boulot, accident de voiture, maladies, grosses disputes...). Le 9 ne me porte pas bonheur, voire même tous les malheurs du monde me tombent dessus le 9. Coïncidences ???

1 commentaire:

Kmille a dit…

Si je peux te donner un conseil, ne te lève pas le 09 septembre 2009. Je dis ça, je dis rien... Et je te lis avec beaucoup de plaisir.
A bientôt !