vendredi 25 janvier 2008

Charlie, les filles lui disent merci


C'est un film... gentil... et qui manque un peu de finesse.

L'histoire : Quand Charlie avait 10 ans, il a refusé d'embrasser une fille un peu étrange, d'un style gothique. Pour se venger, elle lui a jeté un sort.
Charlie a maintenant 35 ans, il a réussi sa vie professionnelle, mais ne trouve pas de compagne. Pire, il se rend compte que chacune des femmes avec qui il a eu une aventure a épousé l'homme qu'elle a connu juste après lui ! Sa réputation de " porte-bonheur " fait vite le tour de la ville, et toutes les femmes qui veulent se marier se jettent dans ses bras dans l'espoir qu'après une nuit avec lui, elles trouveront l'homme de leur vie.
Au départ, il trouve ça plutôt sympathique et en profite beaucoup.
S'il a toutes les femmes qu'il veut, Charlie n'a pas encore rencontré l'amour, le vrai, et il est plus seul que jamais... Jusqu'à ce qu'il fasse la connaissance de la très jolie Cam. Pour pouvoir vivre une véritable histoire d'amour, il faut qu'il découvre au plus vite comment rompre la malédiction, avant que la fille de ses rêves n'épouse l'homme qu'elle connaîtra après lui...

C'est le premier film de Mark Helfrich en tant que réalisateur. Ca fait 25 ans qu'il est monteur pour le cinéma (Predator, Showgirls, Rush Hour, X-Men...).

Charlie, c'est Dane Cook. Il a une grande notoriété aux Etats-Unis où il a déjà présenté plusieurs émissions de télé. En France, il n'est pas très connu. En tout cas moi, je ne le connaissais pas.


Jessica Alba est très belle. Elle, je l'avais vu dans les 4 Fantastiques.


Le building où travaille Charlie s'appelle le Seltaeb... ce qui à 'lenvers donne Beatles. La référence est bien sûr volontaire et elle n'est pas la seule.
L'affiche du film est une copie d'une très célèbre photo de John Lennon et Yoko Ono parue en couverture de Rolling Stone.


Voilà.
Je n'en garderai pas un souvenir mémorable.

1 commentaire:

bouh a dit…

Oui pareil... je ne l'ai pas trouvé génial ce film !