dimanche 17 août 2008

Escalus et le Lac de Léon

Escalus.


C'est là-bas qu'Alex Cessif, Fab et A. passent leurs vacances. Dans une petite maison familiale.
Escalus, c'est là, dans les Landes.


Nous avons fait un repas EXCELLENT. Digne d'un grand restaurant.
Ce fut un repas landais :

Pour l'apéritif, feuilletés provençal, au chèvre, au fois gras au saumon... arrosé de Floc Landais.


Le Floc est né d'une recette gasconne au XVIème siècle. "Lou Floc" (bouquet de fleurs en occitan), est un mariage subtil entre un tiers d'Armagnac et deux tiers de jus de raisins frais. J'ai trouvé que c'était un apéritif doux et velouté.

En entrée, une salade landaise.



En plat, du confit de canard et sa garniture forestière de pommes de terre et fagot vert.



C'était absolument délicieux.

J'ai littéralement craqué quand on m'a servi le fromage de brebis et la confiture de cerises noires. Moi qui voulais être raisonnable !

Pour le dessert, j'avais préparé des crèmes brûlées, ce qui n'avait rien de très landais.

Il n'y avait pas de pastis landais de prêt à la boulangerie, et étant donné que le temps de levée de la pâte est très long, ils ont opté pour une tourtière à la pomme et à l'Armagnac. Un régal.
J'ai d'ailleurs trouvé la recette sur Internet, et je vais rapidement essayer.



Et le café...

Bravo à la cuisinière. Tout était parfait et délicieux. Je mets 8 pour la présentation (pas facile quand on n'est pas chez soi... et désolée pour le verre de la frangine...), 10 pour l'ambiance et 12 (sur 10) pour le repas !!!

C'est agréable d'être invités par quelqu'un qui aime cuisiner tout autant que moi.

Après avoir ingurgité toutes ces délicieuses calories, nous avons fait un peu de sport.
Enfin, surtout les garçons.
Alex Cessif, L'Homme et mon Minimoy ont fait une petite descente en canoë.



L'accès à la rivière n'est pas des plus facile...




C'était une première pour le Minimoy, et il a beaucoup aimé.

Ils ont navigué sur la Palue. C'est une rivière qui alimente le lac de Léon.
Et c'est au bord de ce lac que nous les filles, avons passé le temps.


A. et la Brindille, courageuses, se sont baignées.

Un peu plus tard, nous n'avons pas résisté à l'appel des pédalos.

*



Ce sont tout d'abord les filles qui ont pédalé. Mais quand on a été poursuivies par 4 jeunes (très jeunes...) Espagnoles sur un autre pédalo, il a fallu qu'on prenne le relais. Et elle nous hurlaient dans les oreilles : "plus vite, plus vite" pour qu'on les distance.
Et on les a distancé. Facile !

Quand l'Homme et le Minimoy sont revenus du canoë, ils ont voulu voir ça de plus près. Ils sont repartis dans le pédalo avec A. et la Brindille.
Et bien sûr, la présence de personne de la gente masculine sur le pédalo n'a pas freiné les Espagnoles, bien au contraire.




Et vas-y que je plonge et que je t'arrose. Et vas-y que la Brindille jette la serviette de l'adversaire dans l'eau. Et vas-y que pour se venger, un Espagnol jette la chaussure de la Brindille dans l'eau.

Et vas-y que la chaussure, et bien on ne la retrouve pas. La Brindille a été bien vexée.

Pendant ce temps, Fab. et moi même observions la scène, de loin.





Tout le monde est revenu sur la terre ferme.
Quelle aventure !!
La Brindille est très en colère.
Elle les aimait ces chaussures là. Elle n'a plus rien maintenant. Elle va être obligée d'aller à l'école pieds nus parce que je ne voudrais jamais lui en acheter une autre paire.

Une dernière sensation avant de quitter le lac.
Un peu de trampo-élastique.





On explique au Minimoy comment faire des galipettes.

Et après quelques ratés, ça donne ça :

video

Et le saut final

video

Nous sommes rentrés à la maison d'Escalus pour une collation avant de repartir.

Nous avons vraiment passé une excellente journée.

Alex Cessif parle toujours autant, Fab. est plutôt discrète, mais tellement efficace.
Super couple.
A bientôt !


1 commentaire:

Anonyme a dit…

Photographié et écris par toi, ça a l'air pas mal, en tout cas merci pour la visite et le récit
Al.C