vendredi 30 novembre 2007

Lettre à ma Miss


Tu as l'impression que tu ne verras jamais le bout du tunnel. Tu la vois pourtant cette lumière lointaine. Tu sais même comment tu pourrais l'atteindre mais tu n'y arrives pas.

Une vie triste.
Pas de boulot. Et l'ANPE qui t'avoue sans scrupule que sans piston, tu n'en trouveras jamais.
Pas de distraction.
Pas d'ami (e) et tout cas pas des vrai(e)s.
Plus envie de t'occuper de toi alors que je t'ai connue si jolie et si coquette.
Plus envie de t'occuper de ta maison encore inachevée.
Même plus envie de manger.

Juste envie de dormir, dormir et encore dormir... à cause des médicaments, mais aussi parce pendant que tu dors, tu ne penses plus.

Et toutes ces longues et mornes journées qui se suivent et qui se ressemblent tellement. Tu as trop de temps pour penser, pour te poser des questions, pour pleurer.

Tu n'as pas envie qu'on te bouscule, ni qu'on te plaigne.
Tu veux juste qu'on te foute la paix.

Et non, on ne va pas te foutre la paix.
Ta famille n'est pas parfaite, mais elle est là pour toi.
Et surtout tu as une petite fée Clochette qui a besoin de toi, qui t'aime et qui n'est plus rien sans sa maman.
Reprends le dessus, bats-toi.

Je pense savoir ce que tu ressens.
Si tu as besoin de moi, si tu veux qu'on se voit, si tu veux qu'on parle, n'hésite pas. Je ne suis pas grand chose pour te donner des conseils, mais je peux peut-être t'aider quand même.
N'oublie pas que je suis là pour toi... bien que je ne le montre pas assez.

Je t'aime très fort ma Miss.

Ta grande soeur.

1 commentaire:

La miss a dit…

Je t'aime trés fort aussi, tu vois juste .. Je pense que tu en as dit beaucoup.