mercredi 14 novembre 2007

Coiffeur

La Brindille et moi sommes allées chez le coiffeur.
Je vais chez un coiffeur dont le slogan est

Tout un programme.

Pendant qu'une coiffeuse s'occupait de la Brindille, j'attendais à l'étage que les autres reviennent de leur déjeuner. C'est un salon où on va sans RDV, mais je vous déconseille d'y aller entre midi et deux. L'attente est longue. Heureusement, mon attente a été "égayée" par ce que je pourrais qualifier de situation cocasse. Sont entrées trois jeunes filles, âgées de 16 à 18 ans. Elles avaient fait dans l'originalité côté tenue vestimentaire. Les trois portaient chacune un slim taille très basse noire, un haut blanc et une paire de converses noires pour deux d'entre elles et blanches pour la troisième. Et aussi, chacune un sac à main Longchamp. Je dois préciser que les trois filles étaient assez rondelettes et que les slims ne leur seyaient pas des masses... L'une des trois en revanche était très jolie avec des yeux superbes et de très beaux cheveux.
Là où la situation devient drôle, c'est quand on entend leur conversation. J'ai regretté de ne pas avoir dans mon sac un dictaphone que j'aurais pu brancher discrètement. C'était digne d'un sketch d'Elie semoun quand il parle de Kevina.

- "Moi quand je me marierai, j'aurais les cheveux gavés tirés avec des diamants. Tu vois qu'est-ce que je veux dire ?"
- "Mais regarde, j'ai les cheveux gavés truqués là ?" (en se regardant dans le miroir)
- "Ah ouais, toi t'as les cheveux gavés épais. T'as gavé de chance."
En feuilletant un magazine people :
- "Elle est gavée belle elle."
- "Regarde, c'est Eve Angeli. Elle est gavée conne elle."
- "Mais non, t'as rien compris. Elle est gavée intelligente en fait. C'est son manager qui dit de faire la gavée conne pour être gavée plus populaire."
- "Ah ouais ?"

- "Ma voisine, elle a un lapin qui mange gavé de chocolat" (pauvre bête !)
- "Moi, j'ai gavé peur des lapins... et des grenouilles aussi."

Vous imaginez la situation !
Ces filles sont incapables de parler autrement que de cette façon. Tant et si bien que quand il a fallu qu'elle parle à la coiffeuse, une personne normale (encore que... quand tu vois la coiffure et les piercings... tu te demandes), quand il faut qu'elle explique ce qu'elle veut, elle a du mal à s'exprimer. elle bafouille, elle hésite et les mots ont du mal à sortir.
Je n'ose pas imaginer comment elles écrivent !!

Je vous passe les conversations téléphoniques sur des portables derniers cris. Et la scène de celle qui se photographie toute seule pendant un quart d'heure avec son portable en faisant une moue de la bouche.

Bon, sinon, à part ça, la Brindille est ravie de sa nouvelle coiffure.

Quant à moi, je trouve que la pression qu'on nous met pour qu'on leur achète des produits devient un peu lourde.
Ça a commencé pendant le shampoing.
- "Vous avez lavé vos cheveux quand pour la dernière fois ? Ils sont un peu gras non ?"
En effet, ça fait deux jours que je ne les ai pas lavés et je n'allais pas me faire un shampoing avant d'arriver. Il faut bien amortir la visite chez le coiffeur.
- "Et vos pointes sont très sèches. Vous utilisez quoi comme shampoing ? Et vous faites des soins régulièrement ?".
On les voit arriver gros comme des camions !!
Et le bouquet :
- "Mais qu'est-ce que vous perdez comme cheveux ! C'est fou ! Si vous ne faites rien aujourd'hui, vous allez vous réveiller un matin ... elle a hésité, elle voulait dire chauve mais ça faisait peut-être un peu trop, alors elle a dit... vous allez vous réveiller un matin avec les cheveux beaucoup moins épais !"
Ça m'a rappelé ma collègue, excellente commerciale, qui quand elle s'adresse à ses clients leur dit de temps en temps "Vous n'avez pas de Garantie des Accidents de la Vie ??????" avec un air effaré. A peu près comme si c'était une question de vie ou de mort.

Et alors la coiffeuse me sort une jolie boîte de la vitrine, m'explique qu'avec ça, je vais voir la vie en rose, que mes cheveux vont repousser, ne plus tomber, être plus beaux, qu'avec cette boîte j'en ai pour un mois...
Je demande le prix.
75 euros !
Elle sait pourquoi je viens précisément dans CE salon de coiffure ???? Parce que c'est moins cher qu'ailleurs. Alors ce n'est pas pour repartir avec 300 euros de produits que je ne vais utiliser que 2 fois parce que je me connais.
Ils deviennent un peu lourds quand même.
Je me doute que vu les prix qu'ils pratiquent, ils se rattrapent sur les produits qu'ils arrivent à vendre. Je pense aussi que certaines personnes disent oui pour se débarrasser et avoir la paix.
Elles doivent avoir une sacré pression les filles pour être aussi pénibles.
Mais non.
Je n'ai pas cédé.
Du coup, comme ce n'est pas avec moi qu'elle allait avoir une prime ou même mes félicitations du manager, et comme j'avais demandé un séchage naturel (pas de brushing), elle promenait le séchoir négligemment sur ma belle chevelure. Elle secouait mes cheveux en regardant ses copines dans le miroir... tellement négligemment qu'elle m'a enfoncé un doigt dans l'oeil.
Je suis ressortie bien coiffée, mais avec un oeil rouge et larmoyant.
C'est pas cher... on ne pas tout avoir !

Ça me rappelle Ma Pomme qui a perdu un tee-shirt au cours d'un balayage.
Ou alors la Miss qui a failli elle aussi perdre un oeil parce que sa coiffeuse, pressée d'aller fumer sa cigarette, lui a balancé une mèche pleine de produit colorant dans l'oeil. Il a fallu des heures avant qu'elle ne retrouve la vue. Je crois même qu'elle a perdu un tee-shirt elle aussi ce jour là !!

Quand je serais riche, j'irais dans des salons où on m'offrira du café, où on me fera les ongles et où le massage du cuir chevelu durera 1 heure.
En attendant, je continue d'aller là !



1 commentaire:

La miss a dit…

J'envisageais d'y aller .. finalement je vais reflechir ...